Hans & Dinie van den Bos


Notre vie en Creuse

Hans

Hans van den Bos

 

Hans van den Bos

 

Je suis né le 1er avril 1947 à Vught, un village dans le sud des Pays-Bas. A l'age de 7 ans la famille a déménagé à Dongen, dans la région de Brabant. J'ai deux sœurs, Ernie et Marie-Louise (décédé 5 décembre 2007)et un frère, William. Après l'école secondaire je me suis embarqué sur un paquebot le ss. Nieuw Amsterdam. J'ai travaillé comme steward. Après un an, j'ai commencé des études sur l'Académie navale de la marine marchande à Vlissingen. J'ai fait des études pour devenir officier de pont. C'était dans cette période que j'ai rencontré Dinie pendant des leçons de danse. Après avoir fini mes études j'ai navigué pendant trois ans sur des grands pétroliers de Shell Tankers. On m'a appelé sous les drapeaux et j'ai joint la marine nationale des Pays-Bas comme officier de réserve. Parce que j'aimais le travail, j'ai signé pour officier de carrière. Alors j'ai épousé Dinie. J'aimais les petits bateaux du service de guerre des mines. J'aimais surtout la solidarité des équipages. Sur un petit bateau on travaille très proche de la mer. En 1975 j'ai reçu mon premier commandement. J'ai commandé six bateaux et deux escadrilles de dragueurs et chasseurs de mines. J'ai aussi commandé le Mercuur, un bateau pour assister des sous-marins. J'ai fini ma carrière comme Capitaine de Frégate. Mes dernières nominations étaient contrôleur de gestion pour le service de guerre des mines et chef d'état major à Rotterdam. Dans la dernière fonction j'ai organisé beaucoup d'événements nautiques.

Hobbies


Il y a beaucoup de choses que je voudrais faire, mais je sais bien qu'on ne peut pas faire tout. En France nous habitons une vieille maison en pierre avec un grand jardin et une grande grange. La maison, la grange et le jardin m'occupent bien!
Mais j'aime bricoler et j'apprends vite le jardinage. En haute mer on n'a pas besoin de jardinage. C'est Dieu qui fait ça pour les marins.
Avant le déménagement j'ai suivi des courses pour apprendre le métier de maçon, de stucateur et de soudeur.
Ça m'a bien aidé.
J'aime aussi travailler avec mon ordinateur. Ces pages de net j'ai construit à l'aide de logiciel 'Joomla'.
J'aime aussi lire des livres. C'étaient surtout des livres en hollandais et anglais mais après 2 ans j'ai commencé à lire la langue française. J'aime les romans mais aussi le SF. Chaque jour je lis le quotidien 'La Montagne'. La musique aussi m'intéresse bien. C'est la musique classique de Grieg, Sibelius. Carl Nielsen, Shostakovitch, Liszt, Rachmaninov, Chopin, Debussy, Sor, Villar Lobos, Rodrigo, et Vivaldi, etc. qui m'intéresse. J'aime aussi le jazz et la musique populaire de 1965 jusqu'à 1980 (Beatles, Beach Boys, Creedance Clear Water Revival, Bob Dillon, Neil Diamond, Barbara Streisand, etc.) Evidemment, j'aime mon chien Dutch. Nous aimons bien faire de longues promenades avec lui.

La Mer

 

J'ai passé une grande partie de ma vie par mer. Et, je l'ai bien aimé! Je ne regrette rien de ce que j'ai fait. Le temps passé sur le paquebot était une bonne expérience pour un jeune garçon. Mais aussi les jours sur les pétroliers étaient de grande valeur.
J'ai vu beaucoup de choses dans le monde entier et ça vaut toujours la peine. Mais le travail aussi était agréable à faire. Le travail dans la petite commune d'un équipage m'a plu beaucoup.
Je sais bien que les temps ont changé. Les équipages sur les bateaux de la marine marchand sont devenus très petits.
Et surtout, il n'y a pas beaucoup de Hollandais sur ces bateaux, deux ou trois, c'est tout ! Ça réduit considérablement les possibilités pour des contacts sociaux. On ne passe pas beaucoup de temps dans les ports .
La marine nationale est une histoire différente. Les membres d'équipages sont tout hollandais. On y travaille dans un groupe indissoluble et ça crée une ambiance très spéciale. On passe aussi beaucoup de temps dans les ports q'on visite.
La mer, ça n'est pas une profession. C'est une passion !
Regardez les diapositives des bateaux sur lesquelles j'ai servi. arrow139

p 0019

Dire adieu c'est mourir un peu!

 

Le premier avril 2000, à l'age de 53 ans, j'ai quitté la marine nationale. Trentecinq ans j'ai travaillé sur ou pour des bateaux. La vie sur la mer n'est pas facile. Les enfants, et votre femme vous vous manquent. Les bateaux de guerre ne sont pas confortable, ni sont les chambres des casernes. Mais j'ai vraiment aimé mon travail. J'ai commandé huit bateaux ou escadrons. C'était une bonnen vie et dire adieu n'était pas facile. Nous avons commencé une toute nouvelle vie, loin de la mer, en Creuse. Une vie différent, mais aussi riche.

 

Il-y-a deux ans je suis élu conseiller de notre petit commune. Nous nous sentons chez nous ici.

 
 
 
 

Copyright Hans van den Bos © 2016. All Rights Reserved.

Hosted by Hostinger.fr